• censure et lese-majeste

    Bonjour,

    Enfin un peu de temps devant moi pour vous parler d'un sujet qui fait la Une de l'actu en Thailande depuis une dizaine de jours.

    Le gouvernement a decide d'accentuer fortement sa politique de censure des sites politiquement sensibles. Depuis le coup d'Etat de septembre dernier, plusieurs dizaines de sites ont ete fermes ou rendus inaccessibles par le systeme de pare-feux du ministere de la communication - en plus de milliers d'autres consacres a l'art ici repressible de la webpornographie.

    L'Etat de grace etant depuis longtemps termine entre la junte militaire et un peuple avide d'un retour a une situation politique plus stable, les opposants au gouvernement de Surayud Chulanont se font de plus en plus vocaux. L'interdiction faite aux partis politiques de reunir leurs partisans n'arrange rien. Resultat : c'est sur le web - et dans une moindre mesure lors de manifestations hebdomadaires a Bangkok - que s'expriment les protestations. Les partisans de Thaksin Shinawatra, l'ancien premier ministre, sont parmi les plus actifs. Certains d'entre eux ont tente de creer une television par satellite, PTV, qui a ete aussitot interdite de diffusion dans le royaume.

    Donc, sur le web, les opposants se dechainent. Ils en veulent particulierement a Prem Tinsulanonda, qui preside le Conseil Prive du Roi, l'accusant d'etre a l'origine du coup d'Etat de septembre. Et c'est la ou le bat blesse. Car s'attaquer a Prem, pour la junte, c'est s'attaquer au souverain lui-meme. Ce dernier n'est d'ailleurs pas epargne, puisque 'une video insultante visant le Roi est apparue sur Youtube.com, l'une des principaux portails de partage de videos sur Internet. Le gouvernement a reagi en bloquant l'acces a l'ensemble de la plateforme Youtube, provoquant des reactions sur l'ensemble de la websphere. Il y a deux jours, pretextant "la sauvegarde de l'interet national", il a meme fait fermer un forum de discussion politique sur pantip.com, l'un des sites les plus populaires du royaume. D'autres sites, comme www.thaivisa.com, qui s'adresse davantage aux expatries anglophones, pratiquent depuis septembre une auto-censure sur tous les fils pouvant preter a des discussions sur la monarchie.

    Qu'en conclure ? D'abord, comme le dit justement ce matin le ministre de la communication Sittichai ici, il est impossible au gouvernement de controler l'ensemble des discussions sur internet - a moins bien sur de faire comme en Birmanie. c'est a dire de limiter l'acces aux ordinateurs et de rendre l'acces a internet excessivement cher. Meme pour les sites heberges a l'etranger, un certain nombre de logiciels permettent aisement de passer outre les pare-feux thailandais.

    Ensuite, il faut noter que la plupart de ceux qui crient a l'injustice et a l'atteinte a la liberte d'expression sont ceux qui hier, sous Thaksin, utilisaient tous les moyens possibles pour controler les medias. Cette "guerre de la censure" est, ne l'oublions pas, la consequence des querelles politiques que connait le royaume.

    Enfin, cette affaire est la preuve de l'extreme nullite du gouvernement actuel en termes de communication. Prenons l'exemple de la video sur le Roi. Il eut ete tellement plus simple, au vu de l'immense respect de la population thailandaise et de la communaute internationale pour le souverain, de monter une campagne internet de soutien a la monarchie et dans le meme temps d'entamer des poursuites judiciaires contre Youtube - la diffamation est averee.

    A bientot !

    FT

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :