• coup d'etat / la nalyse

    Salut,

    Ci-dessous des extraits d'un papier a paraitre dans le numero de novembre du mensuel Gavroche : www.gavroche-thailande.com

    Et puis aussi vous signaler que j'ai du censurer deux commentaires sur le papier "Daniel Laine", en raison de leur caractere diffamatoire. C'est dommage, pour une fois que j'avais des commentaires !

    A+

    FT



     

    Pourquoi le 19 septembre ?<o:p> </o:p>

    Le 19 septembre, un coup d'Etat militaire a
    renversé le gouvernement de Thaksin Shinawatra. La démocratie thaïlandaise a
    pris un coup dans l'aile, mais le peuple semble pour l'instant accepter sans
    trop broncher la tutelle militaire.

    Dix questions et dix réponses sur un événement
    historique.<o:p> </o:p>


    Quelles sont les causes profondes du coup d'Etat militaire du 19 septembre 2006 ?

    Réunis autour du général Sonthi Boonyaratglin,
    chef de l'armée de terre, les leaders du putsch sont essentiellement intervenus
    pour mettre fin à une longue période d'instabilité politique. Il fallait selon
    eux « restaurer l'unité du pays ».Depuis près d'un an, les
    manifestations pro- et anti-Thaksin se multipliaient. La vente de l'empire Shin
    Corp. du premier ministre à la firme singapourienne Temasek, sans payer la
    moindre taxe, avait provoqué un scandale. Les élections générales du 2 avril furent
    boycottées par l'opposition puis annulées pour vice de forme. « Depuis la
    fin de la guerre froide, nous avons compris que notre rôle était de rester en
    dehors de la politique. Mais depuis deux ans et demi, la Thailande connaît de
    telles divisions (...) que le risque d'un renversement du gouvernement était
    devenu grand », expliquait, le 20 septembre, le général Waipote Sinuan, la
    veille d'être nommé par la junte à la tête de l'agence de renseignement
    nationale (NIA).

    « Les violations de la constitution, la corruption
    de son entourage, les abus de pouvoir avaient érodé la légitimité du premier
    ministre. Par ailleurs, Thaksin a commis l'impardonable : il a défié
    l'ordre établi et la monarchie, notamment en critiquant durant le mois de
    juillet « une personne d'influence en dehors de la Constitution » »,
    explique de son côté Thitinan Pongsudhirak, analyste politique et
    professeur à l'université Chulalongkorn.
    Les observateurs avaient facilement identifié cette personne comme étant
    le général Prem Tinsulanonda, le très respecté président du Conseil privé du
    Roi.

    Enfin, le conflit sans fin qui déchire
    l'extrême Sud musulman du royaume a sans doute provoqué une fissure irréparable
    entre Thaksin et les militaires. Le premier ministre semblait en effet ne
    pas vouloir laisser les coudées franches au général Sonthi pour régler le
    problème.<o:p> </o:p>

    Pourquoi
    le coup d'Etat a-t-il eu lieu ce jour-là ?

    Pour s'assurer de la fidélité d'une armée qui
    était de plus en plus hostile, Thaksin Shinawatra avait, quelques jours avant
    le coup, procédé à des changements importants lors du remaniement annuel de la
    chaîne de commandement. Les promotions annoncées devaient installer à de
    nombreux postes-clefs des proches de Thaksin.

    La People's Alliance for Democracy (PAD), la
    plus virulente organisation anti-Thaksin, devait, le 20 septembre, organiser
    une manifestation au cœur de Bangkok et beaucoup craignaient que les partisans
    du premier ministre ne se lancent dans des provocations et que la journée
    finisse en bain de sang avec instauration d'une loi martiale par le
    gouvernement.

    Enfin, et c'est un classique du genre, les
    militaires ont profité de l'absence du premier ministre, en visite à New York
    pour l'assemblée générale des Nations Unies. Il s'agissait sans doute de son
    dernier séjour à l'étranger avant les élections prévues en novembre, que son
    parti Thai Rak Thai avait de grandes chances de remporter à nouveau.


  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Octobre 2006 à 19:50
    Taksin
    Trop de defiance vis a vis du peuple, vouloir mener un pays en utilisant mensonges (il n'y aura plus de pauvres en Thailande...) abus de pouvoir (tous ces morts dans le sud...) corruption, manque d'ethique flagrand (societe aux iles vierges Britaniques, Transfer de sa richesse a ses enfants, vente de sa firme par le canal que l'on connait pour ne pas payer d'impots dans le pays ou il est premier ministre...) mais aussi touts ses approximations dangereuses (favoriser les americains en leur permettant d'etre les seuls etrangers a pouvoir achetter du terrain, posseder une societe a plus de 51 %...), tous les problemes qu'il a seme dans les iles (Koh tao, Koh Phan n'gan, Koh samui...)ou il s'est approprie les meilleurs terrain pour les revendre en petits lots.... Bref, apres l'affaire Clearstream and co en France, imaginons qu'un tel personage ait ete prime Francais, ce serait prison au mieux ! Un moine respecte avait dit que le pouvoir est dangereux s'il est excerce sans sagesse... Taksin est partit a NY juste quelques temps apres l'attentat manque, je pense qu'il savait certainement qu'il ne reviendrait pas de si tot. Son dernier moment de lucidite depuis bien longtemps ! Salutations mon cher.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :