• La fête II : la France culturelle contre-attaque !


    « La Fête » est de retour ! De la musique de
    chambre à la gastronomie en passant par la
    mode et le cinéma, le grand rendez-vous de la
    culture française en Thaïlande rassemblera
    des artistes de tous les horizons pour la deuxième
    année consécutive. Cette manifestation
    tentaculaire à l'image de la ville qui l'accueille,
    aura lieu du 6 au 24 juin sur de multiples
    sites.
    Exit la pauvre grappe de raisin qui illustra l'affiche de la
    version 2004 de «La fête» ! La deuxième session de ce
    grand rassemblement culturel dédié à la culturelle
    française sera placée sous le signe du sourire et d'un patchwork
    de visages d'artistes jeunes et dynamiques. Jouant sur
    toute la palette des arts de l'Hexagone, le programme 2005
    privilégie les collaborations franco-thaïlandaises et promet
    quelques surprises. On tentera avant tout de se procurer une
    place pour le one man show du comédien Kuck, les 10 et 19
    juin, qui promet de nous offrir un bon retour à la case réalité
    avec un portrait doux-amer de la France et des Français vus
    par un Thaïlandais qui connaît bien l'esprit «farang-set». Les
    arts scéniques seront d'ailleurs au coeur de «La fête», avec
    une série de mini-festivals : musique électronique, musique
    de chambre, Circasia (productions françaises et thaïlandaises
    de nouveau cirque mêlant danse, acrobatie et vidéo, etc.).
    Bien sûr, outre la Fête de la musique le 18 juin, et la présence
    de jeunes maîtres de la scène électronique au Bed Supper
    Club et au V 9 du 9 au 12 juin, le reste des manifestations
    tient davantage du festivalier que du festif. C'est le défaut
    attendu de ce genre d'événement institutionnel.
    L'ouverture et la clôture
    seront même placées sous le signe du
    grand classique. Le 6 juin, la soirée
    d'ouverture, au Théâtre national, débutera
    par une réception - sur invitation -
    organisée sur l'esplanade, suivie d'un
    concert de musique de chambre donné
    par les musiciens du Bangkok
    Symphony Orchestra. Ils joueront des
    oeuvres du répertoire français : Poulenc,
    Chopin (qui était aussi un tout petit peu
    Polonais, ne l'oublions pas!), Debussy,
    Ravel et Ibert. Des éléments du programme
    2005 seront aussi proposés en
    avant-première au public trié sur le
    volet ce soir-là.
    Pour la clôture, les 23 et 24 juin, le
    spectacle Tricodex, concocté par le
    célèbre chorégraphe Philippe Decouflé,
    sera interprété par le Ballet Opéra de
    Lyon. Ce ballet multimédia de 90 minutes
    est considéré comme une des créations
    contemporaines les plus innovantes
    et devrait réjouir les amateurs
    de spectacles vivants.
    Mais enfin, les spectateurs thaïlandais,
    qui restent la principale cible de « La
    fête », devraient trouver dans la qualité des spectacles proposés
    une compensation à l'absence d'un côté «sanuk»! Et
    s'ils ne comprennent pas trop les intrigues des films français
    ou les nuances des artistes exposés dans une dizaine de
    galeries de Bangkok, ils pourront toujours se rattraper avec
    «la semaine du design», exposition de regards croisés sur le
    design français et le design thaïlandais, ou bien simplement se
    régaler les papilles avec les spécialités «La fête» proposées
    dans la majeure partie des restaurants français de Bangkok.
    La culture française, c'est comme la confiture : plus on en a,
    plus il faut de tartines pour l'étaler!

  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Mai 2005 à 08:58
    Vive la culture francaise !
    Et vive la culture tout court !!! Je serais au spectacle de Kuck car les portraits "doux-amers" des francais vus par les thais me font toujours hurler de rire ! Ce post suit a merveille le precedent sur l'esprit qu'il faut meler les cultures et donner gout si on veut se rapprocher. Tes posts sont, a mon gout, trop rares cher Tourane. Salutations.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :