• rendez-moi mon satellite !

    Le bras de fer entre la Thaïlande et Singapour a pris de l'ampleur en février. Après la visite controversée de Thaksin Shinawatra dans l'île-Etat, l'outrage aux supporters thaïlandais lors de la défaite de leur équipe face à Singapour suite à un pénalty pas évident, voici que le leader de la junte réclame le retour dans son giron d'un satellite vendu il y a un an au singapourien Temasek.

    Dans le cadre de la vente de son empire des Télécoms Shin Corp. à la firme de Singapour, pour 3,8 milliards de dollars, Thaksin Shinawatra avait en effet vendu l'un des bijoux de la famille. Sonthi Boonyarathin, le général qui l'a évincé du pouvoir le 19 septembre, réclame, pour des raisons de sécurité nationale, que Temasek rende au peuple thaïlandais non seulement le satellite, mais aussi le contrôle de AIS, le principal opérateur de téléphonie mobile du royaume.

    « Les avoirs de la nation, où qu'ils soient, appartiennent toujours à la Thaïlande et au peuple thaïlandais. Voulez-vous que je reste assis à ne rien faire ? Mon devoir est de sauver le pays et ses avoirs. Je veux qu'on me rende mes affaires ! », s'est exclamé le chef de la junte dans un accès de sincérité nationaliste émouvant. En janvier, il avait déjà affirmé, sans preuves, que les Singapouriens espionnaient sans vergogne les communications militaires thaïlandaises par l'intermédiaire de Shin Corp.

    Cependant, le général Sonthi n'a pas donné beaucoup de détails sur les modalités d'un rachat – complet ou partiel – de Shin Corp. Une nationalisation ? Cela ferait bien rire les altermondialistes...

    FT


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :