• royal pardon

    Bonjour,

    On vient de m'informer que Sa Majesté le Roi Bhumibol a accordé son pardon à Olivier Jufer, un Suisse de 57 ans condamné récemment à 10 ans de prison pour crime de lèse-majesté. Il avait, le 5 décembre dernier, sous le coup d'une folie alcoolique, peinturluré plusieurs portraits du souverain. Une caméra bien placée l'avait identifié.

    Deux remarques :

    -Cette sage décision du roi est loin d'être la première. Comme je le disais récemment, l'accusation de "lèse-majesté" est le plus souvent utilisée par les politiciens pour s'attaquer à leurs rivaux. Le souverain, dans son discours d'anniversaire en 2005, avait lui-même expliqué qu'il "pouvait se tromper" et acceptait la critique. L'affaire du Suisse est bien différente, il s'agit de diffamation pure et simple. Mais la mansuétude de Bhumibol Adulyadej est un signe fort envoyé aux partisans de la censure (voir posts précédents).

    - Le fait que Olivier Jufer se soit fait prendre en flagrant délit par une caméra de surveillance est révélateur : Big Brother is watching us. Plusieurs des auteurs présumés des attentats à la bombe du 1er janvier ont également été pris sur le vif par des caméras dilmant la rue. Cette multiplication de la vidéo-surveillance est une tendance mondiale dans les grandes villes. Faite pour prévenir le terrorisme, elle est loin de rassurer les partisans de la liberté d'aller et venir en toute anonymité.

    Bonne fin de semaine à tous. Sortez couverts si vous êtes en Thaïlande : l'arrosage urbain des passants et véhicules est de retour en cette période de nouvel an thaïlandais.

    FT


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :